• Chapitre 3

     

    Chapitre 3 : DEAL !

     

     Phun met un bon moment pour réussir à me traîner jusqu'à l'intérieur de la propriété. (Je jure sur ma vie que j'ai vraiment essayé de résister mais honnêtement je ne pouvais rien faire, il est bien plus fort que moi). Au moins, mes miches sont bien à l'abri sous un arbre du jardin.

     

    Phun me regarde comme s'il avait un million et 800 000 choses à me dire mais ne savait pas par laquelle commencer. Je ne suis pas sûr que j'aie très envie de les écouter de toute façon -_-

     

    «  - Noh », dit-il finalement ce qui me fait sursauter.

     

    Bon, maintenant, qu'est-ce qu'il faudrait que je fasse ? M'enfuir ? Creuser un tunnel ? Appeler la police ? Envoyer un Bat-signal ? T __ T

     

    « Noh, écoute-moi attentivement ».

     

    Je n'en ai vraiment pas envie T __ T

     

    Phun me dévisage et remarque clairement que je suis complètement désemparé. Il laisse échapper un soupir.

     

    «  - Je ne suis pas gay. J'ai une copine. Co-pine. Tu la connais. C'est Aim ».

     

    C'est quoi le problème de ce mec ? Pourquoi est-ce qu'il n'arrête pas de retirer ce qu'il dit et de le redire ensuite ?

     

    En tout cas, c'est vrai, ce qu'il vient de dire. Je me sens beaucoup mieux, maintenant.

     

    Donc naturellement, j'acquiesce rapidement en réponse. Je connais bel et bien Aim, la copine de Phun, elle est du même âge que nous mais ne va pas à notre lycée (et comment est-ce qu'elle le pourrait ? C'est une école de garçons). Aim est très belle, et je veux dire vraiment très belle. Elle est jolie même sans maquillage. Elle s'habille toujours à la mode, comme toutes ces filles qui ont de l'argent. En gros, si elle est votre petite amie, il n'y a pas moyen que vous ayez honte d'elle. Surtout quand elle vient dans notre lycée, tous les mecs la regardent et commencent à baver. Tout le monde dit que Phun et Aim sont un couple tout droit descendu du Paradis. Ils sont vraiment bien assortis.

     

     Donc je ne peux m'empêcher d'éprouver de la curiosité quant à ce que Phun va dire ensuite.

     

    «  Mais...je veux sortir avec toi, Noh ».

      

    Putain. C'est fini, j'arrête d'écouter ces conneries.

     

    «  Okay, Phun. Je ne vais pas te répéter ce que je t'ai déjà dit. Je pense que je vais y aller, je n'ai plus envie de t'écouter ».

     

    Je me lève rapidement, avec l'intention de partir. Je ne plaisante pas. Je ne le comprends vraiment pas. Pourquoi est-ce qu'il est assis là à essayer de me convaincre qu'il n'est pas gay ? Il a même amené Aim sur le tapis. Mais juste après, il me dit qu'il veut faire des trucs bizarre avec moi.

     

    «  Ma famille veut me forcer à fréquenter quelqu'un. Et je ne peux pas aller à l'encontre des souhaits de mes parents. Il n'y a que ma petite sœur qui puisse m'aider. Mais elle m'a dit qu'elle ne le ferait que si j'avais un petit copain ».

     

    Hein ?! Quoi ?! O.o Il a parlé si vite que je n'ai pas vraiment saisi. Mais je sens que j'ai besoin de prêter attention à ce qui sort de sa bouche, maintenant.

     

    « - Qu'est-ce que tu viens de dire ? Parle lentement et distinctement.

     - J'ai dit que ma famille voulait me forcer à fréquenter quelqu'un ».

     

    Phun laisse échapper un gros soupir avant de poursuivre. Dans l'intervalle, je retourne m'asseoir à côté de lui.

     

    «  - Okay, et ?

    - Je ne peux pas m'opposer à mes parents. Tu sais bien qu'ils sont très stricts, Noh ».

     

    Il a raison. Je me rappelle toujours de cette fête d'anniversaire, il y a deux ans. Il fallait que je fasse très attention à ne pas dire de gros mots, ce qui est encore plus dur que de se retenir de péter. Je veux dire, si j'avais pété, les gens auraient très bien pu ne pas le savoir (enfin, je crois?) mais si j'avais juré, à coup sûr j'aurais pu être fichu à la porte de cette jolie maison. Après la fête, j'étais allé voir Ohm...Il a dû m'écouter me plaindre pendant environ trois heures. Ses oreilles étaient quasiment engourdies.

     

    «  - Mais je ne sais pas pourquoi, ils laissent toujours Pang faire tout ce qu'elle veut », continue Phun ce qui interrompt le fil de mes pensées.

     

    Qu'est-ce qu'il vient de dire, là ? Ah oui, Pang est sa petite sœur. Je me rappelle vaguement d'elle. Nong Pang (1) peut être intimidante, d'après mes souvenirs. Donc que Phun me dise que même ses parents ont peur d'elle ne me surprend pas plus que ça -_-

     

     «  - Donc, si elle accepte de m'aider, je n'aurai pas besoin de sortir avec la personne que mes parents auront choisie. Mais... »

     

    Je fronce les sourcils. Mais ? Mais quoi ? En classe de Thaï, Monsieur Ping nous a dit que tout ce qui suivait le mot « mais » était toujours l'idée principale de la phrase. Donc les élèves doivent y faire très attention pour les examens.

     

    Mais...en ce moment, j'ai comme qui dirait pas envie d'écouter ce qu'il a à dire. Est-ce que mon idée principale est claire et concise ?

     

    «  - Est-ce je peux ne pas écouter la suite ?

    - Non, Noh ! Laisse-moi finir ».

     

     Il force les choses ! T^T

     

    Je m'assieds avec une expression fatiguée sur le visage et j'attends qu'il poursuive mais un frisson d'anticipation remonte mon échine. Qu'est-ce qu'il signifie ? Que je vais me faire dépuceler par Phun ?! - __ -

     

    «   Eh bien, Pang...est comme beaucoup de filles d'aujourd'hui, Noh. Elle adore lire des mangas yaoi. Je ne sais pas ce qu'il y a avec elle en ce moment. Elle en a acheté une tonne, ils sont dans sa chambre ».

     

    Cette conversation est de plus en plus flippante.

     

    «   Donc elle m'a dit que si j'avais un copain, elle parlerait à mes parents pour moi. Et si mon copain est mignon, elle y mettra plus de conviction ».

     

    Bordel. Quelqu'un peut me dire depuis combien de temps je n'ai pas cligné des yeux ?

     

     Je commence à prier dans ma tête. Je prie pour que je puisse devenir sourd pour deux ou trois minutes. Je promets que j'irai ramasser les déchets autour de Sanam Luang pendant trois mois si je suis exaucé. Mais aucun dieu n'a l'air de s'intéresser à mon cas. T __ T

     

     «  Et tu es...mignon. » est la chose que j'entends ensuite.

     

    Ouais et ben merde !!! Je suis désolé si je suis né plus petit que toi. (En fait, je ne suis pas petit ou quoi que ce soit, et Phun n'est pas vraiment grand non plus. Mais bon...je suis quand même plus petit que lui). Je suis désolé si je suis issu d'une famille chinoise et donc que j'ai le teint clair et ne peux même pas bronzer. Je suis désolé si, bien que je n'aie pas vraiment de double paupière, mes yeux sont quand même grands et ronds. Mes lèvres sont rouges, aussi...mes amis se moquent souvent de moi parce que je suis « mignon ». Mais je n'avais jamais vraiment pensé à ça. Pas avant ce soir, jusqu'à ce qu'il me fasse me sentir comme si...

     

     ...j'avais atterri en Enfer !!

     

     On dirait qu'il sait ce que je pense sans avoir à me le demander.

     

    «  Noh, je suis désolé. Je ne le disais pas dans ce sens-là...Mais...ce n'est pas comme si je pouvais prendre quelqu'un comme Shane et dire à Pang que c'est mon copain, hein ?

     

     C'est sûr qu'il sait défendre son cas. Il prend l'exemple de Shane. Shane est le meilleur athlète de l'école. Vous devinez probablement que c'est un géant.

     

    «  Pourquoi ne pas demander aux Angels gang, alors ? » lui dis-je en pensant aux bruyants katoeys (2) qui arrivent même à nous rendre mal à l'aise, nous les garçons du lycée.

     

    A coup sûr, si Phun leur demande de l'aider, ils vont carrément se battre entre eux pour le faire.

     

    «  Pang n'aime pas ça, Noh. Elle aime les mecs gays, pas les katoeys ».

     

     Depuis quand je suis gay, au juste ?! J'avais vraiment envie de lui crier ça à la tronche.

     

     «  - Il y a Oak, Dul, Vit. Ces mecs sont petits et mignons. Ils sont même plus petits que moi. Pourquoi tu ne leur demandes pas à eux ?! ».

     

    Je ne renonce pas à essayer de le faire d'avis. Phun semble à bout de patience et lâche un nouveau soupir.

     

     «  -Mais ils sont hétéros comme nous. Ils n'accepteraient pas .

     -  Mais alors pourquoi moi ? 

     - Parce que toi et moi...on peut s'aider mutuellement ».

     

    Mon sang se glace. Il me menace, là ?

     

    J'avais presque oublié que j'avais besoin de l'aide de Phun. Soudainement, je vois une grosse liasse de billets à la place de sa tête.

     

    «  On n'a pas besoin de faire semblant en permanence. Juste devant Pang. Et tu auras l'argent pour ton club, je te le garantis ».

     

    Putain !!!!! Est-ce que je suis réellement en train perdre ma dignité pour 20 000 bath en acceptant de devenir la femme de Phun (même si c'est juste pour la forme) ?!

     

    Mais je n'ai même pas l'occasion de répondre. Une voix haut perchée nous interrompt.

     

     «  P'Phun, qui est-ce ? »

     

    A suivre...

     

     

     

     

     

    (1) En thaï, « nong » placé avant un nom signifie « petite sœur » ou « petit frère », et est utilisé plus généralement pour évoquer ou s'adresser à une personne plus jeune que soi. La hiérarchie sociale, fondée sur le modèle familial, est très importante en Thaïlande et en Asie de façon générale.

     

    (2) Les « katoeys » sont des transsexuels ou des homosexuels très efféminés, qui sont nombreux et relativement bien acceptés dans la société thaï.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Octobre 2016 à 14:45

    Ce chapitre est tout bonnement épique ! Merci <3.

    PS: J'adore la soeur de Phun *grand sourire*.

    2
    Mardi 7 Mars 2017 à 20:29

    j'adore les drama, manga... mais c'est mon premier livre

    et je crois que j'ai bien fait: j'adore

    je vous laisse, faut absolument que je continue

    Merci merci :D

    3
    fababie
    Mardi 1er Août 2017 à 17:35
    Je suis trop contente d'enfin pouvoir lire le roman dépuisé le temps que je le cherchais !Mais je préfère quand même la série
    4
    Lundi 28 Août 2017 à 02:21

    Coucou!

    Je suis une grande fan de Love sick!

    Je suis bien contente d'être tombé sur le roman ça fait vraiment drôle de lire le roman après avoir regarder la série d'hab on fait le contraire.

    Merci beaucoup de nous le partager!  :0)

    5
    Mardi 24 Octobre 2017 à 20:29

    je viens de découvrir que vous le traduisait, je suis plié en deux vraiment Noh est juste trop drôle !!!! j'en peux plus cool

    merci pour la traduction

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :